Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bios

Né en France en 1960, Bertrand Ricque passe son enfance à l’étranger et y forge son goût pour les contextes internationaux et les échanges culturels. Après des études techniques en génie mécanique, il intègre l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr et obtient un diplôme d’ingénieur. Il commence sa carrière par la direction d’une unité de missiles de reconnaissance (drones) au sein de laquelle il conforte son goût pour les systèmes de technologie avancée, l’organisation des équipes et l’initiative.

En 1990, il décide de s’orienter vers des activités industrielles et est nommé Chef de Projet Senior chez Elsag Bailey. Il dirige alors de nombreux projets notamment dans les domaines de la pétrochimie, de l’offshore et de l’énergie classique et nucléaire. Il occupe ensuite des postes de responsabilité dans des sociétés fournissant des systèmes automatisés aux industries de procédés continus et manufacturières, telles que Rockwell Automation, Euraltech et Vanderlande Industries. Dans ces sociétés, il promeut des méthodes d’ingénierie basées sur l’efficacité de la gestion de projet et sur la maîtrise de la sûreté de fonctionnement des systèmes automatisés. Bertrand Ricque est depuis 2004 Chef de Programme de systèmes de défense chez Safran Electronics & Defense.

Il contribue aux travaux du comité SP84 de l’Instrumentation, Systems and Automation society et représente le GIFAS au sein du groupe de travail TC65 et de l'ACSEC (Advisory Committee for SECurity) de la Commission Electrotechnique Internationale. Il est formateur et consultant dans les domaines des systèmes automatisés de sécurité et de la certification FDA au sein de ControlChain Group. Il réalise des audits d’installations classées sur la base du référentiel IEC 61508/61511 et a enseigné la gestion de projet  d'automatisation à l’École Nationale des Ponts et Chaussées.

Bertrand Ricque was born in France in 1960 and spent his childhood abroad. He developed a strong taste for international relations and cultural exchanges. After a BS in mechanics, he enters Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr (French military academy). He completes an MS in general engineering, specialises in unmanned airborne systems and starts his career as commanding officer of a drone unit. He gets familiar with high technology systems, team organisation and initiative.

In 1990 he switches to industrial activities and is appointed Senior Project Manager within Elsag Bailey. He manages various projects in petrochemical, offshore, classic and nuclear energy industries. He then holds managing positions within different suppliers of automated production systems, such as Rockwell Automation, Euraltech and Vanderlande Industries. Within all these companies, he promotes good engineering practices based on efficient project management and automated systems availability. Since 2004, Bertrand Ricque is Defense Systems Program Manager within Safran Electronics & Defense.

He contributes to Instrumentation, Systems and Automation society SP84 committee and to International Electro technical Commission TC65 workgroup and (Advisory Committee for SECurity). He is a trainer and a consultant for safety instrumented systems and FDA certification for ControlChain Group. He conducts IEC 61508/61511 audits for hazardous plants and gave project management lectures at École Nationale des Ponts et Chaussées..

 

 

Recherche De Contenu

Site professionnel:

5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 23:24

J'ai revu le triptyque de Denys Arcand. C'est magique, poétique, drôle et si profondément humain.

Repost 0
Published by Bertrand Ricque - dans Arts et Musiques
commenter cet article
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 19:19

Certes. Discours parfaitement exact fréquemment entendu à gauche (surtout l'extrême), mais pas seulement. Mais discours également parfaitement myope et biaisé.

Il manque la graine, l'engrais, le jardinier, l'arrosage, le soleil et le récolteur.

Mais là l'analyse se complexifie, il faut lire des livres et aller à l'université (plusieurs années). Il faut essayer d'être objectif en dehors de toute analyse idéologique. C'est dur. On n'est plus sûr d'avoir raison... Alors forcément, il y a de la perte en ligne et certains restent sur le bas-côté de la réflexion intellectuelle. Désolé ...

Repost 0
Published by Bertrand Ricque - dans Opinions b
commenter cet article
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 15:21

Si l'on part du principe que la production est couplée avec la consommation de ressources (on ne peut pas produire plus sans consommer plus de ressources), que le PIB est couplé avec la production (on ne peut pas augmenter le PIB en diminuant la production), que les dépenses publiques (santé, éducation, sécurité, justice, routes, etc...) sont couplées avec le PIB, si l'on ajoute que les ressources sont limitées et que la population va être multipliée par (au moins) 1,5, et que le rattrapage d'écart de niveau de vie (entre les plus pauvres nécessite une augmentation du PIB mondial d'au moins un facteur 2, qui croit qu'on va y arriver ?

Les "aspirations des masses", aujourd'hui basées sur les réalités des riches (merci Desproges) ne sont tout simplement pas réalisables. Pour être réalisables, il faudrait qu'elles changent et ça ce n'est ni une approche de gauche (aligner les pauvres sur les riches, réduire les inégalités, travailler moins en ayant autant, etc...), ni une approche de droite (produire et vendre plus), ni une approche d'extrême gauche (produire pour tout le monde en interdisant aux riches d'être riches), ni une approche EELV (croissance verte et économie circulaire).

La réalité c'est qu'il faudra se trouver heureux avec moins (par rapport à aujourd'hui) en travaillant plus.

Repost 0
Published by Bertrand Ricque - dans Opinions
commenter cet article
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 20:50

Durée moyenne pour pourvoir un poste vacant : 8 à 16 mois. Pourtant l'entreprise est attractive, le salaire est plus que correct, la stabilité de l'emploi optimale. Tous les ingénieurs se regardent, personne ne comprend. Il manque 3 personnes sur un effectif d'une trentaine et tout le monde compense en attendant que des candidats se présentent ... La chef de service est consternée et ne sait quoi faire de plus. Les RH se démènent. On n'a pas besoin de doctorants en informatique (une espèce rare). On accepte les débutants. On est prêts à les former. Que se passe-t-il ?

Repost 0
Published by Bertrand Ricque - dans Opinions
commenter cet article
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 21:35

est décédée la semaine dernière. Elle était une des très grandes fadistes contemporaines et avait chanté avec Paul van Nevel dans un fantastique CD sur les fados du XVIème siècle.

Voici ce que cela donne dans le contexte intimiste du fado et pas dans une grande salle de concert.

Repost 0
Published by Bertrand Ricque - dans Arts et Musiques
commenter cet article
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 21:13

Ça nous manque en France...

Repost 0
Published by Bertrand Ricque
commenter cet article
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 14:58

Le dernier disque de Misià est époustouflant et poignant (comme d'habitude). Un aperçu ...

Repost 0
Published by Bertrand Ricque - dans Arts et Musiques
commenter cet article
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 20:25

Ben t'as qu'à t'engager. On a besoin de cuistots sur les navires.

Repost 0
Published by Bertrand Ricque - dans Opinions
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 19:05

Je viens de recevoir mes documents électoraux et pour la première fois de ma vie, je vais devoir voter blanc dès le premier tour !

Soyons clairs, je ne voterai que pour un candidat qui explique :

  • ce qu'il fait avec une baisse du PIB et donc des recettes et donc des budgets d'environ 10 à 20 % sur les 15 ans à venir.

Tout autre hypothèse de départ (croissance, etc...) n'est que du populisme ou de l'aveuglement ou du déni.

Repost 0
Published by Bertrand Ricque - dans Opinions
commenter cet article
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 21:53

Je vous propose de commencer par regarder ce débat sur la sortie des énergies fossiles.

Ce débat me semble d'une excellente tenue avec des interlocuteurs compétents dans leur domaine et intéressants.

Question : pourquoi est-ce qu'aucun des 3 autres intervenants, et les deux animateurs ne contredisent-ils pas Philippe Bihouix (dont je partage totalement le raisonnement) ? Soit ils sont d'accord mais leur propos le contredit. Soit ils ne sont pas d'accord et n'en font pas état.

Sauf la dame syndicaliste qui a une réaction intéressante. Elle ne dit pas qu'elle n'est pas d'accord, mais elle dit en substance que les gens n'y comprendraient rien.

Cela me rappelle la réaction des députés lors d'une présentation du même sujet par Jean Marc Jancovici en commission.

Et cela a un nom : le déni de réalité.

A moins, à moins, qu'il ne faille surtout pas désespérer Billancourt...

Repost 0
Published by Bertrand Ricque - dans Opinions
commenter cet article