Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Turquie

Publié le par Bertrand Ricque

Lisa Calan, réalisatrice kurde, a perdu ses deux jambes dans l'attentat de Diarbakir. Une grande partie de l'héritage de Kemal Atatürk (la bonne) est en train de partir à vau l'eau et la Turquie avec. Espérons que la société civile va être en mesure de réagir.

Voir les commentaires

Je m'explique

Publié le par Bertrand Ricque

L'Humanité (le journal) présentait ce jour une Une s'indignant de l'absence de communistes résistants au Panthéon. J'ai une opinion sur le sujet dont je ne sais pas si elle peut correspondre à une explication de cet état de fait.

Pris en tant que membre de groupes, et non pas en tant qu'individus, les résistants communistes, s'ils ont payé (très) cher leur lutte contre le nazisme, ne peuvent malgré tout pas être mis sur un pied de stricte égalité avec tous les autres car :

  • Ce n'étaient pas des démocrates. Le communisme et la dictature du prolétariat sont un totalitarisme.
  • Ils ont éliminé des compagnons de lutte qui ne partageaient pas leur objectifs. Ce qui est particulièrement abject, vu les circonstances.
  • Ils poursuivaient l'objectif d'instaurer un autre totalitarisme.

Finalement, les communistes, tout pétris de bon sentiments qu'ils aient pu être, et je n'en doute pas, subissent les conséquences d'avoir adhéré à une idéologie mortifère et inhumaine.

Voir les commentaires

Syriza

Publié le par Bertrand Ricque

Tout le monde s’esbaudit du fait que Syriza poursuive le programme de Thessalonique. La Grèce ne fait que mettre en pratique une stratégie à moyen terme correspondant à une réelle vision politique. Quand on est les deux pieds dans la merde, on n'a pas d'autre choix que de bâtir des plans sur la base d'une situation sans autre perspective que ses propres ressources. Je pense que Syriza a bâti son programme et ses plans d'action sur la base de la pire situation possible (plus de financements extérieurs). C'est plutôt sain et cela a des chances de réussir (ce sont les projets sur-optimistes qui ratent, comme chez nous). Ils ont la "chance" d'être au trente-quatrième dessous, ce qui permet de donner une vision d'amélioration sans châteaux en Espagne ni lendemains qui chantent. Nous n'en sommes pas (hélas) encore là. Tout discours basé sur la réduction du niveau de vie est inaudible chez nous. Si Eva Joly avait tenu les propos de Jean-Marc Jancovici, elle aurait fait 10 fois moins. C'est pourtant ce qui nous attend. Quand nous en serons là, espérons qu'un homme politique aura le pragmatisme d'avoir une stratégie qui ne soit pas basée sur des repères idéologiques. Connaissant les bases surannées des hommes politiques français, je suis pessimiste.

Les discussions avec l'Union sont des négociations indispensables de toute façon. Il est normal qu'ils fassent au mieux et on n’envoie pas ses partenaires aux pelotes comme cela, même quand on n'est pas d'accord. Ce qui est affligeant c'est le niveau des discussions sur les réseaux sociaux. Des réactions émotionnelles la plupart du temps, sans aucun recul, ni aucun niveau d'information digne de ce nom. Des réactions idéologiques qui calquent des schémas universalistes (qui ont tous échoué économiquement dans le passé et dont certains ont fait des millions de morts) sur la culture grecque sans tenir compte de ses différences, de sa capacité de résilience, de ses difficultés à entrer dans un monde où l'état compte aussi (pas seulement l'individu).

Voir les commentaires

Droits de l'homme et liberté

Publié le par Bertrand Ricque

Ces notions que nous, européens, avons acquises tout au long de 2500 ans d'histoire nous sont propres et pas plus universelles que cela. Rappelons que les chinois ont "inventé" le mot "liberté" au XIXème siècle pour rendre compte de ce que nous exprimions. Sa connotation est "chaos" et "bordel ambiant". Notre prétendu universalisme est le reflet du fait que nous soyons sûrs de nous, mais aussi de notre difficulté à imaginer que d'autres points de vue puissent avoir raison des nôtres. Étant minoritaires sur la planète, il me semble important de méditer le sujet. Ceci étant dit, comme je ne suis pas prêt à lâcher le morceau, je me demande comment nous allons imposer le concept à 1.5 milliards de chinois, 1.2 milliards d'indiens, plus quelques centaines de millions d'autres, qui sont convaincus que nous faisons fausse route. Rappelons au passage que la signature de traités internationaux sur ce type sujets, d'adhésions à des chartes de l'ONU n'engagent que ceux qui les lisent. Un contrat n'a jamais été engageant pour un chinois. Pour un indien, ce n'est pas un problème tant qu'on le laisse tranquille chez lui.

Voir les commentaires

Tout change

Publié le par Bertrand Ricque

En 2015, et depuis au moins une bonne cinquantaine d'années, Jeanne d'Arc aurait été accueillie dans un établissement pour adultes handicapés. Entendre des voix est un des principaux symptômes de la schizophrénie.

Autant Thomas d'Aquin et Thérèse d'Avila sont des intellectuels sérieux, autant Jeanne d'Arc et Thérèse de Lisieux ne sont que de pauvres malades. Quand à Bernadette de Lourdes, c'est une pauvre adolescente anorexique en mal d'identité qui confond ses moutons dans la brume avec n'importe quoi.

Voir les commentaires