Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Très fort n'est-ce pas ?

Publié le par Bertrand Ricque

Merci pour çà.
----------------------------------------------------------------------
 
Je n'attendais que toi
Moi cigale en amour
Le coeur à la dérive
Aimant toujours le jour
Je ne m'enchaînais pas
Rêvant que tu arrives

Je n'attendais que toi
Pour fleurir mes saisons
De phrases éternelles
Et dans un tourbillon
Me dire mille fois
Que je suis la plus belle

Serres moi très fort
Blottie entre tes bras
Je serai sur ton corps
Comme un noyau qui craque
Au printemps découvert
Les rires en éclats
Résonneront dans l'air
Comme un drapeau qui claque

Je n'attendais que toi
En cherchant dans l'espoir
La force de survivre
Quand mon coeur était noir
Que mon âme avait froid
Pour commencer à vivre
Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi

Je n'attendais que toi
Moi rêvant d'absolu
De choses impossibles
Moi venant de la rue
Qui espérait mon roi
Ce héros invincible

Je n'attendais que toi
Quand tu es arrivé
Tu n'as eu qu’un sourire
Tout s'est illuminé
Et j'ai connu la joie
D'aimer comme on respire

Il ya des laver d'hier
Ton coeur sur mon coeur
Tes lèvres sur ma chair
Mets tes mains sur mes hanches
Etre dans ma vie
Qu’une une tendre douleur
Laisses jaillir mes cris
Aux creux de mes nuits blanches

Je n'attendais que toi
Espérant jour et nuit
Qu’enfin ma joie s’abreuve
Aux sources de ta vie
Pour épuiser ma foi
Et mon réveil haineux
Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi
Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi, Je n'attendais que toi
Je n'attendais que toi

Commenter cet article