Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Thérèse

Publié le par Bertrand Ricque

Pour changer de la comptabilité, je vous sers un petit post plus spirituel.

En lisant un gratuit du métro, je suis tombé sur un article relatant le voyage des reliques de Sainte Thérèse à Westminster.

Premièe précision, il ne s'agit pas la Thérèse tricoteuse de Marie-Anne Chazel.

Seconde précision, il s'agit de la Sainte Thérèse de Lisieux, la catharreuse psychopathe (l'environnement flaubertien de la fin du 19ème siècle normand lui donne quelques excuses), et (malheureusement) pas de Sainte Thérèse d'Avila, la grande intellectuelle immortalisée par Claire Brétécher.

Donc les reliques (des os) seraient divisés en 3 paquets dont un parcourt le monde. Je passe sur l'aspect peu ragoûtant des reliques en vous renvoyant à un post précédent (La religion comme béquille ? ). Les os sont contenus dans un reliquaire fermé par 3 clés dispersées dans 3 endroits différents de Normandie et tenus secrets.

Arrivé là dans ma lecture, mais oui mais c'est bien sûr Commissaire Bougret, je tiens mon best seller.

Le Directeur du pèlerinage (à Lisieux, chiffre d'affaires en baisse mais très gros patrimoine immobilier) est retrouvé baignant dans son sang dans la crypte de la basilique (style mamouth sur le dos modèle Montmartre ou Fourvière). La médaille (appelée le Rahyane par les initiés) contenant les noms des lieux où sont cachées les trois clés, - et qu'il porte toujours sur lui-, a disparu.

Les évêques français se réunissent secrètement et envoient un jet privé pour ramener Robert Langdon afin de retrouver les clés avant les assassins. Sa mission : Il faut sauver la médaille Rahyane. Le pauvre Robert Langdon, qui en a pourtant vu d'autres en supportant Audrey Tautou et Jean Reno pendant tout un tournage, va vivre des épreuves inhumaines dans une usine de camembert (au lait cru !) et une distillerie de calvados en compagnie d'une ravissante jeune normande (prénommée Rose). Son périple le ramènera sur les plages du jour J.

Je suis preneur d'idées pour la suite. Cà doit pouvoir se vendre et me rapporter plus que de jouer les Nicholas Cage avec mes chars d'assaut.

Commenter cet article