Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Statistiques, dialectique et mauvaise foi.

Publié le par Bertrand Ricque

Voici les statistiques de l’impôt sur le revenu de 2009 et voici ce que l’on peut en dire selon que l’on est de droite ou de gauche, ou des deux (à vous de deviner).

 

  Revenu fiscal de référence par tranche (en euros)

Nombre de foyers fiscaux

Revenu fiscal de référence des foyers fiscaux

   Impôt net (total)

Nombre de foyers fiscaux imposables

Revenu fiscal de référence des foyers fiscaux imposables

Traitements et salaires

Retraites et pensions

Nombre de foyers concernés

Montant

Nombre de foyers concernés

Montant

0 à 9 400

9 064 460

39 506 474 849

-1 116 187 671

63 594

256 961 243

4 178 016

26 715 770 064

2 948 430

23 972 369 376

9 401 à 11 250

2 218 439

22 941 793 245

-631 081 377

47 643

524 666 866

1 424 710

16 699 075 444

836 308

10 324 275 383

11 251 à 13 150

2 324 632

28 376 540 100

-699 723 831

960 634

11 826 997 127

1 757 780

24 315 623 476

616 018

8 280 120 468

13 151 à 15 000

2 685 361

37 790 621 219

-134 072 740

1 345 817

19 002 733 370

1 873 143

29 269 472 217

889 646

13 610 542 207

15 001 à 16 900

2 460 705

39 183 797 956

411 703 205

1 483 246

23 617 363 913

1 739 579

30 263 738 037

813 050

13 673 732 550

16 901 à 18 750

2 054 693

36 571 550 542

552 140 618

1 428 250

25 464 907 468

1 445 584

27 643 460 094

706 386

12 969 477 705

18 751 à 23 750

3 827 772

80 543 313 137

1 702 413 493

3 038 547

64 124 390 807

2 857 591

63 362 331 551

1 222 449

24 036 070 868

23 751 à 28 750

2 930 255

76 562 182 084

1 966 105 761

2 584 676

67 591 601 578

2 051 611

54 781 163 045

1 139 548

26 583 984 560

28 751 à 38 750

3 786 143

125 811 905 895

4 841 759 096

3 571 795

118 875 804 298

2 816 941

94 715 618 208

1 348 921

36 868 636 046

38 751 à 48 750

2 018 631

87 269 979 438

4 852 620 428

1 965 366

84 981 530 686

1 548 566

66 162 390 478

678 366

22 177 621 602

48 751 à 97 500

2 439 511

155 995 491 993

13 513 450 057

2 389 359

152 814 011 275

1 904 831

112 663 324 396

741 031

29 673 777 726

+ de 97 500

579 684

113 761 273 906

19 646 377 665

569 924

111 601 207 077

452 221

51 758 447 769

131 558

6 096 335 140

Total

36 390 286

844 314 924 364

44 905 504 704

19 448 851

680 682 175 708

24 050 573

598 350 414 779

12 071 711

228 266 943 631

 

  •  98,3% des foyers les plus riches payent leurs impôts alors 99,3% des plus pauvres sont dispensés de contribuer à la solidarité nationale.
  • 9 760 foyers très riches échappent à l’impôt.
  • Si parmi les 13,8% des foyers les plus riches, tous ceux qui échappent à l’impôt payaient la moyenne de l’impôt de leur tranche, on récupérerait plus de 736 M€.
  • 13,875 millions de foyers sont « financés » à hauteur de 2 581 M€ par les classes moyennes et les riches.
  • Les deux tranches les plus élevées fournissent 70 % des impôts.
  • Les foyers les plus pauvres ont des revenus salariaux moyens (annuels) de 6 394 €.
  • Le revenu moyen salarial annuel des foyers français est de 24 878 €.
  • Les plus pauvres ne gagnent que 3 fois moins que la moyenne.
  • Plus de 25% des foyers vivent avec un SMIC ou moins.
  • Les retraités riches sont très défavorisés par rapport aux retraités pauvres. Ils gagnent en moyennent 40 % du revenu des riches actifs alors que les pauvres parviennent à 127 %.
  • 87% des retraités touchent plus de 80% de ce que touchent les actifs des mêmes tranches.
  • Les foyers les plus riches gagnent en moyenne 45 fois plus que les plus pauvres.
  • Si votre foyer gagne plus de 60 000 € par an vous avez toutes les chances d’être dans les 6% de français les plus riches et vous gagnez plus de 9 fois plus que les plus pauvres. C’est un scandale.

J’arrête là, on peut s’amuser ainsi à l’infini pour créer des symboles, des arbres qui cachent des forêts et faire passer son message. Il suffit de choisir les bons chiffres et de les combiner comme on veut. Tout ce qui est ci-dessus est pourtant strictement exact.

 

Alors maintenant, sachant que pour discuter de la réforme des retraites, les médias vous ont présenté des personnes poussant leurs objectifs (au demeurant pas nécessairement mauvais) en se basant sur des affirmations comme ci-dessus, et ne vous ont jamais présenté les données de base (pourtant publiques et accessibles), quelles conclusions en tirez-vous ?

 

En conclusion, il n’y a pas de solution simple à des problèmes compliqués mais personne n’est capable de l’expliquer, surtout aux gens qui sont dans la mouise. Moi je vais aller voir les données de base de la démographie pour me faire ma propre idée. C'est là : http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-723.pdf

Commenter cet article

benichou 25/10/2010 07:30



Dont acte.


Bon, a propos de chiffres: la baguette était à 1 franc vers 2000, aujourd'hi : 1Eur,


soit700% d'augmentation sur 10ans!


L'Insee donne environ 2 à 3 % de hausse par an sur la décénies.


Moralité : l'Insee fait de la désinformation en agrégeant habilement les patates, les autos et les ordinateurs...


Les chiffres sont ce qu'ils sont?



benichou 22/10/2010 20:58



C'est pas une raison pour les désinformer systématiquement!


De toute façon, je trouve pense que la position qui consiste à renvoyer tout le monde dos a toujours fait le jeu des réactionnaires.


 



Bertrand Ricque 24/10/2010 22:49



Ce que je voulais dire :


c'est que l'on fait dire ce qu'on veut aux chiffres, mais que ces derniers restent ce qu'ils sont. Ce n'est pas parceque certains racontent n'importe quoi que les chiffres à la base sont
faux.

c'est que quand on entend des gens dire n'importe quoi sans avoir vu les chiffres, il faut se précipiter pour en prendre connaissance et se faire sa véritable opinion.

c'est que les préoccupations des gens, toutes légitimes qu'elles soient, sont totalement désynchronisées de cette réforme.



Enfin, effectivement, après l'avoir lu, il y a beaucoup à (re)dire sur le COR :


Il ne s'intéresse qu'à la retraite par répartition sans se poser la question de savoir si les pré-requis de son fonctionnement (qu'il expose assez justement par ailleurs) seront toujours
valides d'ici 10 ans.

Pour qu'il y ait retraite, il faut qu'il y ait travail. Il ne s'intéresse pas à la pérennité de la notion même de travail.

Il ne prend pas en compte les revenus autres que ceux du travail ( et pour cause le reste étant immatériel et sans lien direct avec ceux qui travaillent et prennent leur retraite).

Il reste dans une vision franco-française du monde et ne se pose même pas la question de savoir si le reste du monde va économiquement et techniquement nous permettre de faire ce que nous
voulons.




benichou 22/10/2010 07:25



Donner le COR comme référence est une blague!


Ils n'arrètent d'asséner des contre vérités...



Bertrand Ricque 22/10/2010 17:01



Ben j'en connais pas d'autre, et puis c'est bien suffisant pour un truc qui n'a aucune ambition au delà des 10/15 ans à venir. Le problème c'est que les gens sont angoissés. Ils voudraient savoir
comment sera leur monde dans 20 à 50 ans. Personne ne peut leur répondre. La question n'a même pas de sens. Le monde sera tel qu'on le construit au jour le jour et on n'est pas seuls sur le
sujet...



lizagrèce 21/10/2010 22:08



Toute la "  réforme" des retraites est  basée sur la "soi-disant augmentation de l'espétrance de vie) qui n'est que de 75 ans pour les hommes et 80 ans pour les femmes ...
Qui nous dit que l'espérance de vie continuera à être progressive surtout si, faute de moyens et de couverture sociale suffisante, beaucoup de gens hésitent à se faire soigner correctement ?