Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Procès Firmin Mahé

Publié le par Bertrand Ricque

Le procès de 4 militaires impliqués dans l'assasinat en Côté d'Ivoire du triste sire Firmin Mahé, bandit de grand chemin, violeur et massacreur de son état vient de se terminer avec pour résultat (je cite Marianne) :

 

"La cour d’assises de Paris a rendu son verdict cet après midi dans l'affaire du meurtre de Firmin Mahé. Le colonel Eric Burgaud est condamné à cinq de prison avec sursis, l'adjudant-chef Guy Raugel à trois ans avec sursis et le brigadier-chef Johannes Schnier à un an avec sursis. Le brigadier Lianrifou Ben Youssouf, qui conduisait le VBL, a été acquitté.
Ces peines sont inférieures aux réquisitions qui demandaient de la prison ferme.  La cour a estimé que leur geste avait «gravement porté atteinte aux valeurs de la République», mais considéré que la «situation exceptionnelle» qui prévalait dans la région était «de nature à atténuer leur responsabilité»."

 

Eric Burgaud est un camarade de promotion dont je n'étais pas particulièrement proche, mais c'est un camarade de promotion et ceci revêt une signification très particulière à Saint Cyr. Je suis soulagé pour lui et pour sa famille qui a su traverser cette épreuve sans le laisser tomber (çà n'a pas été le cas pour tout le monde).  Je fais mienne cette opinion d'un plus jeune que moi, pleine d'humanité, de modestie et de tempérance, mais aussi de lucidité :

 

"Je me réjouis également que nos camarades ne dorment pas ce soir en prison car je ne souhaite cette expérience à personne qui n'y est pas préparée.
De là à verser dans le panégyrique je ne franchis pas le pas loin s'en faut.
S'il a fait honneur à sa parole en assumant ses actes et en protégeant ses hommes ( même un peu tard ) c'est bien mais je dirai que c'est normal pour un Homme qui plus est Saint-Cyrien.
Maintenant je n'oublie pas qu'il a tué un prisonnier au mépris des lois de la Guerre et des Conventions que nous sommes précisément là pour appliquer en opération d'interposition......même si les tentations sont grandes.
Je sais j'entends hurler ....mais pour moi je pense qu'il est bon qu'il ne soit plus justement "un chef" dont la parole engage des subordonnés dans des chemins où ils perdent leur dignité.
La rédemption est à venir et elle est déjà en chemin....il est bon que ces hommes ne soient pas accablés par la prison en plus de leurs consciences.
Je salue le verdict du jury populaire qui, une fois encore, montre une grande sagesse collective devant les faiblesses humaines."

 

La dernière phrase me semble particulièrement importante. Il est bon de pouvoir avoir confiance dans les citoyens par les temps qui courent.

 

J'ajouterais seulement :

 

Liberté, parcequ'il est libre et que je m'en réjouis, Egalité parceque le tribunal a rappelé que nul n'est au dessus des lois, ce que certainspeuvent parfois penser se croyant investis d'une mission quasi divine, Fraternité et Solidarité parceque, quoiqu'il en soit, entre nous c'est inconditionnel

 

Commenter cet article

Cathy SCHMITT 08/12/2012 14:52


Commentaires tout à ton honneur, Bertrand, et que je partage.


Il est souvent dur d'être militaire: adulé un jour, honni le lendemain. Exécutant toujours. Hommes faillibles éternellement mais de qui l'on exige d'être sans faille.


Quelle est déjà la formule de prise d'armes à la sortie de Saint Cyr? Je la trouve belle.


Et que s'est-il passé pour la dernière promotion de Saints Cyriens, quand la France, en tout cas ceux qui s'en prétendaient représentants, ont décidé de la collaboration avec le régime nazi? La
mémoire humaine est vraiment courte. 


Ce qui, certes ne justifie pas tous les actes et surtout pas la violation des droits de l'Homme. Mais peut permettre de comprendre la faiblesse.


 


 

gilles benichou 08/12/2012 13:31


aux USA, les éxécutants auraient été poursuivis, mais le général en aurait pris pour son grade, voire même au dessus!


Vive la France!

Bertrand Ricque 08/12/2012 13:51



Oui l'affaire de Poncet est trouble et n'est peut être pas terminée. Il a commandé le COS et à ce titre devait avoir des biscottes impliquant le niveau au-dessus (politique) pour se défendre. De
ce point de vue, il aurait bien fait (de se défendre). Là où çà n'irait plus du tout c'est que dans ce cas il n'assumerait pas vis-à-vis de ses subordonnés, et là, pour un Saint Cyrien, c'est la
honte. Pour le peu que je connaisse Eric Burgaud, je ne le vois pas comme un menteur.