Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Musique soufie (4)

Publié le par Bertrand Ricque

Ecoute le ney et sa plainte, comme elle chante la séparation.

"On m' coupé de la joncheraie,

et dès lors ma lamentation fait gémir l'homme et la femme;

J'appelle un coeur déchiré de la séparation

pour lui révéler la douleur du désir;

Tout être qui demeure loin de sa source aspire au temps où il lui sera uni."

 

Ce poème de Jalâl al-Dîn al-Rumî a été écrit vers 1300 et évoque la flûte ney taillée dans un roseau. Le morceau qui suit est interprété par Hassan Kassyi, grand flûtiste iranien sur un ney. On retrouve ici le style méditatif et contemplatif déjà entendu dans le maquam de Munir Bachir.

 

Hassan Kassayi

 

01 Piste 1 01 Piste 1

 

Bonne écoute. Demain, direction l'Afghanistan.

Commenter cet article
L


Ça, je veux bien le croire ...



Répondre
L


Demain on va en Afghanistan ? Tu es sûr ???



Répondre
B


Si, si. On y va. On va même aller à Hérat (c'est dans les plaines de l'ouest vers l'Iran). Je retrouvé un copain de promo qui a été en AFghanistan et qui m'expliquait qu'il ne s'était pas remis
de la grandeur et de la beauté des paysages. A couper le souffle.