Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les morts étaient décédés et ne respiraient plus...

Publié le par Bertrand Ricque

Toujours notre ami Abou Djaffar en pleine forme link.

 

Pour ma part, lors d'un séjour de 3 semaines sur des sites gaziers en Algérie, j'en avait retiré les conclusions suivantes :

* la protection des sites semblait reposer plus sur la connaissances des personnes qui y travaillaient de la part des forces de sécurité, ce qui est plutôt un gage d'efficacité.

* le périmètre des zones industrielles était effectivement totalement verrouillé mais je ne sais pas si on pouvait couper la clôture entre 2 checkpoints (éloignés parfois de plusieurs kilomètre.

* j'étais flanqué d'un brave policier en civil dans une voiture banalisée d'accompagnement. En cas de problème il me semblait clair qu'il valait mieux qu'il me confie tout de suite son AK47. La seule chose dont je pense être sûr, c'est qu'il aurait poussé son sens de l'hospitalité (en Algérie ce n'est pas une vue de l'esprit) jusqu'à risquer sa vie pour protéger son hôte. Respect donc.

Commenter cet article