Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aphorisme

Publié le par Bertrand Ricque

La sortie du nucléaire est aux écologistes français ce que l'immaculée conception est aux catholiques. Elle les empêche de tenir des propos cohérents.

Commenter cet article

gilles Benichou 04/01/2013 04:05


Tu sais ce que connard de fouette cochet a osé dire?


"Il y a trop de monde sur la planète, il faut supprimer les allocs fam en France"


J'hésite entre surréaliste et eugéniste !

Bertrand Ricque 04/01/2013 13:25



Tu as raison : http://www.lemonde.fr/planete/chat/2009/11/20/faut-il-faire-moins-d-enfants-pour-sauver-la-planete_1270074_3244.html


Cela va dans le sens de ce que je disait. L'idéologie l'emporte sur la praxis. Il semblerait que la décroissance (du niveau de vie comme conséquence d'une décroissance économique d'un modèle
justement critiqué comme aboutissant à sa fin) soit le dogme évitant de se poser la question des réponses pratiques aux problèmes qui se posent car les réponses peuvent mettre en porte-à-faux
certains asepcts du dogme. C'est à mon avis un gros clivage entre EELV et les autres écologistes européens et c'est très français. C'est d'autant plus dommage, que les socialistes ayant évacué
toute compétence en ce domaine, se retrouvent bien démunis. Une fois de plus, eux aussi, ont joué à l'apprenti-sorcier en manipulant les idéologies là où il faudrait du pragmatisme.



gilles Benichou 03/01/2013 17:56


C'est quand même osé, attention Blasphème!


Tu sais que dans d'autres temps on en a brûlé pour moins que ça !


Attention " les ecologistes" comme " la femme", ça n'existe pas.


Il y a des gens bien, mais beaucoup de chtarbés , de politicards ou les deux.

Bertrand Ricque 03/01/2013 19:04



Le blasphème ne concerne que les croyants...


J'ai vu un débat du parlement européen avec Yves Cochet (qui est un des rares à savoir additionner des MW et les transformer en quelque chose de compréhensible par le pékin moyen) et avec un vert
belge. J'ai été frappé par le fait que le vert belge était tout entier dans l'action politique au sens noble du terme (comment je m'organise pour dépenser au mieux l'argent que j'ai selon un plan
rationnel et professionnel). Dès que Yves Cochet a repris la parole le discours est devenu tout de suite plus idéologique, et pourtant Cochet fait plutôt partie des bons. C'est assez frustrant
dans la mesure où on l'attend justement ailleurs.



lizathenes 03/01/2013 16:26


Je serai plus nuancée que toi sur la sortie du nucléaire sans pour autant vouloir un débat explosif !

Bertrand Ricque 03/01/2013 16:43



Notons bien que je ne suis pas contre non plus.


La première question c'est combien d'énergie par tête de pipe et à quel horizon temporel. Ce qui implique de décrire le mode de vie associé et que tout le monde soit d'accord (plus de vacances en
Grèce ? Plus de maison individuelle ? Plus de tomates en hiver ?)


La seconde c'est quelles sources d'énergie pour produire cet objectif. Et c'est là qu'on verra si on peut ou pas se passer du nucléaire.


La troisième c'est le plan d'investissement pour y arriver. Et c'est là qu'on verra si Hollande doit bien mettre en chantier 6 EPR avant la fin de son mandat, ou bien prolonger des tranches
existantes au delà de 40 ans (contrairement à Fessenheim dont la date d'échéance est 2017 et alors pourquoi celle-là et pas d'autres et vice-versa), ou bien accepter qu'il y ait un "trou" de 17
GW pendant au moins 7 ans...