Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AMAP ou pas AMAP

Publié le par Bertrand Ricque

La rationalité de l'ingénieur ayant peu à voir avec l'idéologie de EELV, j'ai décidé en septembre dernier de me lancer dans une expérimentation. J'ai noté tous mes achats de fruits et légumes au supermarché, pas forcément les tout à fait moins chers en général, mais les franchement pas cher, et plutôt de saison (là je suis dans le topinambour et le céleri rave ...).

 

Résultat en moyenne : légumes autour de 2,93 € le kilo et 1,77 € le kilo (c'est la faute aux citrons verts ...).

 

Le panier AMAP est plutôt autour de 2,50 € à 4,50 € soit une moyenne de 3,50 € le kilo soit sans les 20% de plus. Pour moi, ça ne fait pas de différence, mais je suis un bobo ...

 

Vous me direz que c'est (théoriquement) du bio plus gouteux et qu'on ne peut pas comparer.

 

Maintenant, dire que la population va payer ses légumes 20 % de plus alors qu'elle a déjà bien du mal à se nourrir, j'ai un gros doute.

 

Vous me direz que si on est plus à acheter au coin du champ, les prix vont baisser. Ils vont baisser seulement si le producteur augmente sa production, étant donné qu'il a déjà bien du mal à joindre les deux bouts. Il lui reste donc à industrialiser pour baisser ses coûts de production... Bon c'est pas le but. Raté.

 

Je crains tout simplement que l'industrialisation de l'agriculture n'ait permis de baisser les coûts à un point tel qu'il n'existe pas d'alternative équivalente (avec saumon fumé, foie gras, mangues, bananes et rosbif) au même coût.

 

Vous me direz, le gros de la population n'aura qu'à se limiter aux produits de base comme dans les années 60. On ne s'en portait assurément pas plus mal et c'est certainement meilleur pour la santé ! Certes, mais bonjour le sentiment de déclassement. Je ne suis pas persuadé qu'ils vont tous être d'accord...

 

Vous me direz qu'on n'aura pas le choix et je pense que vous avez raison. Mais comme personne ne le dit, et surtout pas nos amis de EELV qui sinon passeraient de 2 % à 0,2%, je crains beaucoup pour la phase de transition qui est assez sérieusement engagée.

 

Comment tenir ce discours de manière audible dans un pays où finalement TOUS les partis politiques (sauf une frange ,non représentative de EELV) tiennent un discours étonnament unanime dans lequel le PIB augmente, la croissance fournira les sommes d'argent qui manquent déjà et tout le monde sera sauvé ?

Commenter cet article

lizagrèce 14/01/2014 20:03


Ici malgré le manque de croissance la mangue reste stable - assez cher mais pas trop mais rare et la pomme de terre a vu son prix diminuer ... Donc tout dépend!

lizagrèce 13/01/2014 22:51


La croissance c'est pas fait pour baisser le prix du kilo de pommes de terre c'est bien connu !

Bertrand Ricque 14/01/2014 19:15



Ben c'est pas fait pour çà mais çà s'est quand même fait comme çà en transférant les gains faits par la population sur son alimentation sur d'autres postes allant de la santé aux gadgets
inutiles. Comme il n'y aura pas de croissance on risque de voir la demande baisser sur la mangue et augmenter sur la patate, ce qui paradoxalement risque de faire augmenter son coût, rendant
encore plus difficile la vie du mangeur de patates...