Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Persépolis

Publié le par Bertrand Ricque

J’ai été une fois à Persépolis. C’était un mois de juillet. Il devait faire plus de 50°C. Je portais un costume car j’étais en voyage d’affaires avec 2 collègues français. Il devait être à peu près midi, mais nous disposions de 4 heures libres avant de reprendre l’avion à Shiraz pour Téhéran, et je ne pouvais pas imaginer de partir sans avoir visité le site de fond en comble. Le guide n’avait pas vu de visiteurs français depuis des années et tenait à tout nous montrer. Les pierres millénaires étaient si brûlantes que j’avais l’impression que mes semelles étaient en train de fondre. Bien qu’étant habitué aux grands sites antiques depuis mon enfance, l’apparition du site fut un véritable choc. L’immensité des constructions est indescriptible. Nous passâmes tout le temps disponible à aller et venir entre les palais et les tombes dans la montagne. Je me suis rempli de toutes les images, les odeurs et les émotions émises par le site. Mes collègues quittèrent le site fourbus et assoiffés, pensant que j’étais complètement fou et rêvant à un whisky et un terrain de golf.

 

Les deux autres touristes qui nous accompagnaient pour la visite étaient deux jeunes mariés Iraniens. Ils semblaient très pauvres. Elle ne devait pas avoir plus de 16 ans et lui autour de 18. Elle ne portait pas de voile mais de splendides habits très colorés, et posait beaucoup de questions au guide. Avant de partir je demandais au guide qui ils étaient. Il le leur demanda et m’expliqua qu’ils venaient d’un village de l’Est de l’Iran. Ils étaient ici pour leur voyage de noces car ils avaient de la famille à Shiraz. Elle ne savait ni lire ni écrire. Elle était pieds nus sur les pierres brûlantes. Et elle visitait Persépolis.

 

C’est un endroit où je me sens chez moi.

 

Commenter cet article