Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Variétés

Publié le par Bertrand Ricque

Je souhaitais écrire un mot sur Angélique Ionatos depuis longtemps et l’idée trainait depuis au moins deux ans dans mon « think tank ».

C’est en l’écoutant parler de Brel, Ferré, Nougaro et Barbara, de sa passion pour la langue et pour la musique que j’ai compris pourquoi j’aimais Haris Alexiou.

Haris Alexiou donne vie aux textes de Manos Loizos et de tant d’autres. On sent dans ses interprétations le respect du texte. Reste le problème de la traduction : pas facile à trouver et pas simple à faire soi-même.

Pour revenir à Angélique Ionatos, il est toujours surprenant de voir à quel point ce sont les étrangers à la culture française qui reconnaissent immédiatement ce qui, sur le long terme, en fait la richesse, la sensibilité et la pérennité.

Commenter cet article