Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Valeurs d'entreprise

Publié le par Bertrand Ricque

Une de mes amies postule dans une entreprise. Je me précipite sur le site web de ladite entreprise et tombe sur son corpus de "valeurs". Après les conneries habituelles sur le respect du personnel, l'honnêteté, etc...., on peut lire "Joy and fun".

Enfin ! Il reste quelques dinosaures qui ont compris que le travail sert l'homme et pas l'inverse.

Commenter cet article

Annie 22/11/2009 10:19


Je n'avais pas lu ce papier datant du 9 juin 2008 !
Premièrement, contente de voir que je fais partie des tes amies. Cela fait plaisir de le lire ce dimanche matin où je me triture l'esprit sur la place encombrante que prend mon travail et la friche
générée sur ma vie sociale et familiale.

Concernant "Joy and Fun". au sens literale n'est absolument pas vrai. Cela dit, effectivement les dinosaures de mon entreprise place l'homme bien en avant, ce qui crée une relation très
particulière entre les patrons et leurs employés, allant bien trop loin dans le coaching professionnel par moment. Creant des ailes dans le dos ou le plus souvent des orhelins, des déprimés, et de
la confusion. Tout cela replace donc au centre du débat, la question : Où s'arrête la frontière du privé/Professionnel. Dans cette biote c'est très caractéristique.



Bertrand Ricque 06/01/2010 10:19


Pour moi c'est très clair ... et assez compliqué. Ma satisfaction passe par la réalisation d'une liste assez longue d'activités diverses et variées : aimer, voyager, écouter et jouer de la musique,
bien manger, passer de bons moments avec des gens intéressants, plonger, dormir, lire, apprendre, enseigner, réaliser des systèmes compliqués, aider des gens à résoudre des problèmes, tenir mes
engagements, etc...

Ces activités sont rarement confinées à un seul champ (professionnel, familial, individuel, etc..). Je m'arrange pour qu'elles soient le plus souvent possible transverses. C'est-à-dire par exemple
que un des intérêts de ma vie familiale, mais aussi de ma vie professionnelle, est d'apprendre.

De ce fait, je m'attache plus à l'équilibre de ces activités qu'à l'équilibre des domaines. Il en résulte (théoriquement) un équilibre naturel entre les domaines (il est peu fréquent que je ne sois
pas à dîner à 19H00 avec ma femme et mes enfants).

En fait quand je (ou quelqu'un de mon entourage) note un déséquilibre vie familiale / vie professionnelle (car c'est perçu comme cela de l'extérieur), il s'agit plutôt d'une activité qui commence à
prendre le pas sur les autres. Il faut donc corriger rapidement le tir.