Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liban

Publié le par Bertrand Ricque

J'ai ajouté deux liens en relation avec le Liban.

D'abord, le site de Fairouz, une des plus grandes voix de tous les temps. Il se trouve que la professeur de piano de Fanny a joué dans son orchestre. Le monde est décidément très petit.

Ensuite le site du palais de Beiteddine. C'est un site charmant situé dans un endroit bucolique et qui accueille maintenant un festival de musique de renommée internationale.

Voir les commentaires

Lebanon

Publié le par Bertrand Ricque

Today I have added to links related to Lebanon.

First of all, the official website of Fairuz, one of the greatest voices I've ever heard. It happens that Fanny's piano teacher played in her orchestra. World is small.

Second the Beiteddine palace, a gorgeous bucolic place, house of a world famous music festival.

Voir les commentaires

La religion comme béquille ?

Publié le par Bertrand Ricque

Je reproduis ici des extraits d’une tribune de Patrick Declerck parue je crois dans "Le Monde". J’en ai enlevé les éléments purement rhétoriques pour n'en conserver les idées qui me semblaient assez bien correspondre à ma pensée sur le sujet.

« Ce que je sais, en revanche, c’est qu’après Nietzsche et Freud il est difficile à un lettré de considérer autrement le fait religieux que comme une béquille métaphysique à l’usage des esprits épuisés que l’inéluctabilité de la mort et l’horreur de la corruption des corps effraient au-delà de ce que leur faiblesse peut supporter.

Cette terreur les conduit alors à se bricoler des arrières-mondes consolateurs des misères d’ici-bas, un ici-bas dévalué au profit de promesses eschatologiques de rédemption post-mortem. Monnaie de singe avec laquelle les prêtres et la divinité récompensent les comportements dits « moraux », dont la toxicité et la folie se déclinent du simple jeûne à l’auto immolation, en passant par les mutilations sexuelles. Les religions, toutes les religions, sont ainsi des délires de l’humanité et, comme le démontrent ad nauseam l’histoire et l’actualité, des délires dangereux.

Non seulement on ne voit pas en quoi il serait « responsable » de taire une telle position critique, mais il apparaît au contraire que le devoir le plus élémentaire est de lutter contre ces entreprises d’essence mortifère que sont les religions. Non seulement il ne leur est dû aucun respect intellectuel au-delà du cadre légal de l’exercice de la liberté de culte, mais encore convient-il de les combattre philosophiquement en en dénonçant, chaque fois que faire se peut, l’imbécillité, la fausseté, la dangerosité, l’escroquerie, et le grotesque profond. Le blasphème, à propos duquel il faut d’ailleurs rappeler la notion logique et théologique élémentaire qu’il ne concerne stricto sensu que le croyant lui-même, le blasphème est, plus que jamais,  non seulement excusable mais nécessaire. Il doit être clairement et hautement revendiqué comme droit.

Par ailleurs, si le fait religieux peut en toute légitimité être objet d’anthropologie, de sociologie ou d’histoire, « la science » [...] confrontée à la réalité objective des contenus de croyances telles, par exemple, la résurrection d’un crucifié, l’exigence de l’ablation du prépuce comme signe de reconnaissance divine ou l’efficacité de la lapidation de Satan à La Mecque, « la science » n’a pas fini de rigoler… »

 

 

Voir les commentaires

Cadeaux

Publié le par Bertrand Ricque

Non, je n’ai pas fait cette liste pour que vous me fassiez des cadeaux. D’ailleurs, je préfère souvent me les faire moi-même, bien que le fait de recevoir un cadeau reste toujours une surprise qui me touche profondément. J’ai souvent du mal à imaginer que l’on puisse avoir une attention particulière pour moi.

 

Certains cadeaux que j’ai reçus m’ont marqué, notamment :

 

  • Un Don Quichotte,

     

  • Une écharpe,

     

  • Une chemise,

     

  • Une montre,

     

  • Un Chostakovitch.

     

J’ai fait des cadeaux ratés, dont en particulier :

 

  • Un fer à repasser,

     

  • Une bague.

     

Je suis en général totalement nul pour trouver quoi offrir aux autres. Du coup, je me sens coupable de ne pas les connaître suffisamment pour savoir ce qui leur ferait plaisir.

 

 

Bref, en ce moment voici les cadeaux que je souhaiterais me faire :

 

Disques :

 

  • Fairouz : tous ses disques

     

  • Prokofiev : Roméo et Juliette

     

  • Wagner : Siegfried et Le crépuscule des dieux dans la version de Boulez

     

  • Les Opéra de Jean-Marie Leclair

     

  • Don Quichotte par Hesperion xx

     

  • Chostakovitch : 7ème Symphonie

     

  • J.S. Bach : Lamento par Musica Köln

     

Livres :

 

  • Une bio détaillée de Maria Callas

     

  • Des photos de l’expérience « Précontinent » de Cousteau

     

DVD :

 

  • Des documentaires de plongée profonde

     

  • Des documentaires de la NASA avec des images des sondes Voyager

     

Bandes Dessinées :

 

  • Martin Veyron : Bêtes sales et mal élevés, ils ne se marieront jamais

     

  • Jacques Martin : La colonne (Lefranc)

     

Plongée :

 

  • Un ordinateur VR3.

     

  • Une combinaison étanche.

     

  • Une stab Dive Rite ou Beuchat master tek.

     

  • Un recycleur CCR.

     

ET

 

Un nouveau clavecin, une copie de Taskin pour remplacer mon petit flamand.

 

Voir les commentaires

La rebonditude pour éviter la plantance…

Publié le par Bertrand Ricque

…dans mon boulot c’est déjà trop tard car aujourd’hui c’est plutôt :

 

  • La restructuritude pour éviter la chômance.

     

  • La rentabilitude ou la faillance.

     

Pour certains, c’est la gueule de bois assurée, mais ils n’ont toujours pas compris ce qu’ils ont bu pour en arriver là. Après tant d’années d’études, c’est dommage.

 

Voir les commentaires

1 2 > >>