Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'empathie et l'action

Publié le par Bertrand Ricque

Le grand mouvement de "lutte contre les effets du changement climatique", "contre la destruction de la biodiversité" met en évidence des approches, qui sans être nullement contradictoires se retrouvent vite en opposition : les "empathistes" face aux "pragmatiques".

Autant je pense que l'action doit inclure une dimension empathique, sans quoi, elle perdrait son sens, autant j'estime que l'empathie ne peut pas être son seul moteur et guide.

Je préfère une approche guidée par l'éthique, ou plutôt par les éthiques et leur hiérarchie (l'éthique du canot de sauvetage). L'empathie, de mon point de vue, permet tout au plus de se regarder en face dans son miroir. Une action guidée uniquement par l'empathie s'enlise vite dans les contraintes de la réalité.

Donc l'empathie, oui pour décider qui va survivre comme constituant de l'éthique, mais non pour essayer de sauver tout le monde quand c'est matériellement impossible (au risque d'ailleurs de ne faire survivre personne).

Commenter cet article

lizagrece 31/08/2018 23:29

Disons que si l'empathie est nécessaire il faut aussi penser aux moyens de la mettre en oeuvre.