Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Référendum grec

Publié le par Bertrand Ricque

Il est intéressant de lire les discussions sur le fond du referendum grec et de voir que les désaccords (de tous côtés) portent sur une toute petite minorité d'aspects techniques. Ces désaccord penchant plutôt en faveur des grecs de mon point de vue.

Les retraites : tout le monde est d'accord, je l'entends depuis 2004 en Grèce, pour dire que le système est intenable. Sauf les ultra-bénéficiaires, exactement comme en France. Et au lieu d'aider le gouvernement grec à casser les corporatismes et les résistances internes, on voudrait l'obliger à supprimer le coup de pouce pour les plus pauvres. C'est absurde.

La TVA dans les îles : même la France a des régimes de faveur pour la Corse et les DOM-COM !

En revanche, croire que oui au referendum c'est de l'austérité, et non ce serait pas d'austérité et pas de réformes difficiles. C'est prendre ses rêves pour des réalités. Même en effaçant la dette, la vie quotidienne ne pourra pas être celle des années 2002-2008. La capacité d'emprunt restera quasi nulle à mon avis. Il faudra bien faire avec ce qui est disponible et qui sera moindre qu'avec les aides de l'UE. Quand on parle d'excédent primaire, dans l'idée que cet excédent pourrait permettre d'améliorer la situation, sans intérêts ni capital à rembourser bien entendu, tout dépend donc de à quoi on se réfère. L'écart en valeur absolue entre l'excédent primaire et les dépenses d'avant 2010/2011 est n'est pas du même ordre de grandeur...

Donc, il faut voter non, mais ne pas rêver.

Commenter cet article