Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faillites

Publié le par Bertrand Ricque

Ces enfants qui nous massacrent sont les nôtres. C'étaient déjà les nôtres quand ils assassinaient Sadi Carnot et Alexandre II. C'étaient toujours les nôtres quand ils s'appelaient Ménigon et Rouillan et assassinaient des nôtres. Ce sont des enfants perdus mais ce sont les nôtres.

Faillite de l'éducation, nationale autant que familiale. Qui n'a pas su transmettre nos valeurs les plus fondamentales. Certains les trouvaient ringardes et "bourgeoises" après mai 68 et d'autres ont perdu leur autorité morale, frappés par le chômage des années 90.

Faillite de la rigueur intellectuelle qui n'a pas eu le courage de condamner unanimement des Actions Directe, ou des GIA, en transformant des explications en excuses. Et là, la gauche française engluée dans ses rêves de grand soir et de bilans globalement positifs, s'est pris les pieds dans le tapis. Certains n'en sont toujours pas revenus et prétendre avoir encore voix au chapitre.

Faillite de l'intégration et de l'accueil qui manque tant à notre cher pays. J'ai été accueilli au Pakistan et en Algérie avec des gardes du corps qui auraient donné leur vie pour moi parce que j'étais un hôte. Nous avons ghettoïsés au loin ceux qu'il fallait garder au plus près de nous.

Faillite économique de l'illusion de la croissance éternelle qui frappe en premier les plus fragiles en leur bouchant tout horizon et en annihilant l'Espérance.

Faillite de l'Islam qui ne sait rien faire d'autre que répéter que les musulmans sont pacifiques. Relisez Abdennour Bidar.

Commenter cet article

lizagrèce 14/01/2015 14:04

Tu oublie aussi la faillite des principes de laïcité avec tous ces débats stériles autour du port du voile, du porc à la cantine, de l'ouverture des piscines réservées aux femmes et il n'y a pas si longtemps les crèches dans les lieux publics ...

Bertrand Ricque 17/01/2015 23:20

C'est vrai. Il n'y a rien à débattre et ça ne posait pas ces problèmes il y a 30 ans.