Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Athéisme revendiqué

Publié le par Bertrand Ricque

Pour ceux qui ont écouté la matinale de France Inter vendredi matin j’en retiens quelques points.

  • Aucun croyant d’une quelconque religion ne rigole quand on se moque de ce qui est profondément sacré pour lui.
  • Aucune religion n’a la moindre envie de voir le nombre de ses ouailles se réduire. Et bien évidemment, si elle peut en avoir plus, elle ne va pas s’en priver.
  • Le témoignage de l’enseignante de français expliquant comment certains de ses élèves butaient totalement sur le fait que se moquer des valeurs religieuses « ne se faisait pas » me fait penser que ce qu’il faudrait demander aux responsables religieux n’est pas d’expliquer qu’il ne faut pas tuer les gens, mais bien d’expliquer que, en France au moins, « cà se fait ». Je suis sceptique sur leur degré de coopération, toutes religions confondues. Ils ont le droit d’être cohérents avec eux-mêmes.
  • L’évêque adjoint de Paris expliquait que la liberté religieuse était, comme la liberté d’expression, un droit fondamental. Je suis heureux de l’entendre, car ce n’est pas le discours qui a été toujours tenu. La question qui suit est : est-ce un tournant idéologique (comme l’abandon de la dictature du prolétariat pour d’autres) ou bien est-ce un discours de circonstance et de marketing adapté aux auditeurs. Je ne suis pas sûr qu’il aurait tenu le même discours en d’autres lieux sur la planète. Avez-vous déjà entendu un prêche catholique en Inde ? Çà, fait frémir.
  • Les médias se sont épanchés sur la solidarité de la presse internationale en oubliant de préciser que les publications des caricatures de Charlie Hebdo étaient la plupart du temps soit floutées, soit en tout petit. Alors autre culture ? Lâcheté ?

Donc oui, Charlie Hebdo, Hara Kiri, Siné et Fluide glacial sont à la pointe. Oui le combat, c’est bien les Lumières CONTRE les religions. Eh oui, il ne faut rien lâcher. La croyance est un droit qui doit rester confiné à la sphère privée. La position, réduite, de la religion catholique en France aujourd’hui a été acquise de haute lutte contre les religieux. Aucune religion ne s’est jamais laissé faire et c’est normal. C’est aux athées en priorité, et à ceux qui, quoi qu’ils pensent ou croient, ne veulent pas vivre soumis, de mener cette lutte quotidiennement en n’ayant pas peur de répéter sans cesse que toutes les religions sont des systèmes oppressifs ou à minima de contrôle des individus et de la société. Relisons Cavanna en général et sa Lettre aux culs bénits en particulier.

Tout ceci n’a rien à voir avec la spiritualité, qui est un chemin individuel qui n’a pas besoin d’être normé ou borné par quelque idéologie que ce soit. Omar Khayyam a certainement dû finir athée.

Commenter cet article

jean-louis 19/05/2015 08:12

Qui n'est pas croyant ? Quelle société n'est pas fondée sur un ou des mythes ? Ne demande-t-on pas à chacun d'être sincère dans ses engagements ? Qui suis-je pour refuser tel point de vue ?
En tant qu'athée et nominaliste, je sais que tout cela ce sont des histoires. Et je ne vais pas dire à tel croyant que son histoire n'est pas bonne ou est inférieure etc. Je considère simplement que si société il y a, pour vivre dedans, il faut accepter de jouer le jeu. Si on ne veut pas jouer le jeu en vigueur (qui est un jeu comme un autre) ---> dehors !

lizagrèce 11/01/2015 18:35

Je ne suis pas athée mais j'adhère complètement à ce que tu dis. Je suis laïque et je tiens à ce que les règles de la laïcité en France soit respectée, c'est notre seul rempart contre la barbarie. Depuis l'assassinat chez Charlie et les autres qui ont suivi je n'ai plus envie d'entendre parler du moindre santon dans une école ou un bâtiment public, ni si l'on doit servir ou non du porc à la cantine, ni du voile ... Bref ! Tout ce qui est de l'ordre du religieux fait en effet partie de la sphère privé.